hirondelle

hirondelle [ irɔ̃dɛl ] n. f.
hyrondelle 1546; a. provenç. irondela, du lat. hirundo; a remplacé l'a. fr. arondelle aronde
1Oiseau migrateur (passériformes), à queue fourchue, aux ailes fines et très longues. REM. On appelle abusivt hirondelle le martinet. Petit de l'hirondelle ( n. m. HIRONDEAU ). Hirondelle de cheminée, de fenêtre, qui fait son nid sur les maisons. L'hirondelle chante, gazouille, trisse. Hirondelle qui rase le sol avant l'orage. L'hirondelle, messagère du printemps. Loc. prov. Une hirondelle ne fait pas le printemps : un fait isolé, un seul exemple n'autorise pas de conclusion générale.
Hirondelle de mer. sterne. Nid d'hirondelle : nid d'un martinet (la salangane), bâti avec des algues, qui constitue un mets très apprécié en Extrême-Orient.
2(1915) Fam. et vieilli Agent de police à bicyclette.

hirondelle nom féminin (ancien provençal irondela, du latin populaire hirunda, du latin classique hirundo, -inis) Oiseau (hirundinidé) migrateur, au plumage noir et blanc, à bec court et largement fendu, aux ailes longues et pointues, aux pattes courtes, se nourrissant d'insectes capturés en plein vol, commun dans tout l'hémisphère boréal. Familier. Agent de police cycliste. Navire léger de moyenne grandeur, employé par Richelieu au siège de La Rochelle. ● hirondelle (citations) nom féminin (ancien provençal irondela, du latin populaire hirunda, du latin classique hirundo, -inis) Clément Marot Cahors 1496-Turin 1544 Sur le printemps de ma jeunesse folle, Je ressemblais l'arondelle qui vole Puis çà, puis là : l'âge me conduisait, Sans peur ni soin, où le cœur me disait. Églogue au roi sous les noms de Pan et Robin hirondelle souci ● hirondelle (expressions) nom féminin (ancien provençal irondela, du latin populaire hirunda, du latin classique hirundo, -inis) Hirondelle de mer, nom donné à deux poissons, la grande castagnole et le grondin trigle, et à un oiseau, la sterne. Nid d'hirondelle, nid fait de gélose d'algue et de salive séchée d'une espèce de martinet, la salangane, que l'on consomme poché dans un potage. (Spécialité chinoise.)

hirondelle
n. f. Oiseau passériforme, migrateur, au vol léger et rapide, à la queue fendue en V caractéristique.
|| Hirondelle de mer: sterne.
|| Prov. Une hirondelle ne fait pas le printemps: un fait isolé ne suffit pas à établir une règle générale.

⇒HIRONDELLE, subst. fém.
A. — 1. Oiseau migrateur (Passereaux) au dos généralement noir bleuté, au ventre blanc, à longues ailes effilées, à queue fourchue, ayant pour variétés principales l'hirondelle de cheminée ou hirondelle rustique, à gorge brun rougeâtre et l'hirondelle de fenêtre, à gorge blanche. Cris, départ, retour, vol des hirondelles; partir, venir avec les hirondelles; les hirondelles rasent la terre, volent haut. Je vis deux hirondelles rasant le clocher de Saint-Salvy. Ces petites printanières font grand plaisir : on pense aux beaux jours (...), toute une série d'idées riantes volent avec les hirondelles (E. DE GUÉRIN, Lettres, 1837, p. 123). Sous le toit, les hirondelles et leurs oisillons, revenus avec le printemps, fuyant avec l'automne, toujours volant, cherchant, rapportant vers la couvée criarde (TOEPFFER, Nouv. genev., 1839, p. 138). Les hirondelles, commençant leur nied de terre à l'angle des fenêtres, et filant comme des flèches à travers les rues (ERCKM.-CHATR., Ami Fritz, 1864, p. 106) :
... l'hirondelle apparaît, blanche et noire, et nous dit le temps. Elle vient couper et marquer la saison passée, la nouvelle. (...) cet oiseau, laid au repos, au vol est le plus beau de tous. Des ailes en faux, des yeux saillants, point de cou (pour tripler la force); de pied, peu ou point (...). Ajoutez un très-large bec, toujours ouvert, qui happe sans arrêter, au vol, se ferme et se rouvre encore. Ainsi, elle mange en volant, elle boit, se baigne en volant, en volant nourrit ses petits. (...) elle tourne, fait cent cercles, un dédale de figures incertaines, un labyrinthe de courbes variées, qu'elle croise, recroise à l'infini. L'ennemi s'y éblouit (...). C'est la vraie reine de l'air; tout l'espace lui appartient par l'incomparable agilité du mouvement.
MICHELET, Oiseau, 1856, p. 152, 154.
Hirondelle de rivage. Hirondelle à plumage gris-brun et blanc, qui creuse des galeries dans les sablières, les falaises, pour y nicher. Le martinet, l'hirondelle de rivage, paraissent seuls être dans leur vraie patrie : on en voyait des nids et des vols sous tous les rochers qui forment des voûtes au bord de la mer (Voy. La Pérouse, t. 3, 1797, p. 76).
Proverbe. Une hirondelle ne fait pas le printemps. Un seul exemple ne permet de tirer aucune conclusion générale. Il viendra peut-être un jour où les couturières (...) iront dans le monde. La nièce de Jupien, étant une exception, ne peut encore le laisser prévoir, une hirondelle ne fait pas le printemps (PROUST, Prisonn., 1922, p. 48).
P. antiphrase. Cette lecture [de vos vers] m'a rappelé délicieusement à mes jeunes impressions retrouvées toutes dans les vôtres. Vos hirondelles aussi refont un printemps de mon triste et nébuleux été (LAMART., Corresp., 1835, p. 124).
Rem. L'hirondelle est souvent considérée comme signe annonciateur de chance. L'amour, comme les hirondelles, portait bonheur aux maisons (ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 625). On la confond parfois avec le martinet. Au printemps, les martinets, que l'on appelle surtout des hirondelles, envahissent la Lorraine où ils multiplient avec une rapidité prodigieuse leurs infatigables tournoiements (BARRÈS, Cahiers, t. 1, 1896, p. 26).
2. P. ext. Hirondelle (de mer). Synon. usuel de sterne. Les sternes partagent avec les guifettes les noms d'hirondelles de mer (COUPIN, Animaux de nos pays, 1909, p. 85).
Plus rare. Poisson volant. Il y a un poisson volant ou sautant qu'on appelle hirondelle de mer (GOURMONT, Esthét. lang. fr., 1899, p. 189).
3. GASTR. Nid d'hirondelle. Nid de la salangane, constitué d'une matière gélatineuse et considérée comme un mets raffiné de la cuisine extrême-orientale. Potage aux nids d'hirondelles. Vous comprenez (...) les Chinois qui mangent des nids d'hirondelles? (DUMAS père. Comte Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 406). Les salanganes, notamment l'espèce qui fournit les « nids d'hirondelles » collocalia fuciphaga (GÈZE, Spéléol. sc., 1965, p. 164).
B. — P. anal.
1. [En parlant d'une chose]
a) (Bleu/noir) hirondelle. Noir bleuté, bleu très sombre. J'avais mis ma robe hirondelle. Les autres femmes d'ici sont en bleu foncé et, je dois le dire, sans chic (MORAND, Eur. gal., 1925, p. 34). Une mer noir d'hirondelle (COLETTE, Naiss. jour, 1928, p. 34).
b) Ce qui rappelle la forme de l'hirondelle, de ses ailes, de sa queue. Des habits à queue d'hirondelle (MORAND, New-York, 1930, p. 115).
TECHNOL. Queue d'hirondelle. Synon. usuel queue d'aronde, d'hironde (cf. infra rem.). Les murailles (...) étoient jointes aux encoignures à queue d'hirondelle (CRÈVE-CŒUR, Voyage, t. 1, 1801, p. 98).
c) Vx. Petit vapeur rapide assurant le transport de voyageurs sur certains cours d'eau. Il se remit en marche plus doucement, jusqu'à la Seine où il attendit une hirondelle. (...) elle prenait en son esprit des allures de paquebot (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Dimanches bourg. Paris, 1880, p. 290). Le bateau passa, l'« hirondelle », débouchant d'une arche du pont de l'Alma et portant d'humbles voyageurs (A. FRANCE, Lys rouge, 1894, p. 6).
2. [En parlant d'une pers.]
a) Personne dont la grâce, la vivacité, l'esprit voyageur, le caractère protecteur rappelle l'hirondelle. Le jeune ménage le charma. Ces deux hirondelles voyageuses, qui n'avaient plus d'abri et passaient effarées à travers le monde, lui inspirèrent de la sympathie (GOBINEAU, Nouv. asiat., 1876, p. 296).
b) RELIG. Sœurs hirondelles. Je souhaite (...) entrer dans la congrégation des Petites Sœurs de l'Assomption. Le peuple les appelle, avec sa grâce pittoresque, les « Petites Sœurs Hirondelles », parce que l'ombre de leur voile noir, allongé comme une aile, hante les mansardes et les galetas (BOURGET, Actes suivent, 1926, p. 170).
c) Pop. ou arg.
) Agent de police (cycliste). Ce coup-ci, mon homme est allé cherché les flics... (...). Le concierge, flanqué de deux hirondelles, atteignait déjà le troisième étage (H. BAZIN, Tête contre murs, 1949, p. 388). Deux flics cyclistes débouchèrent au loin. Les pans de leur pèlerine déployés par le vent justifiaient le surnom d'hirondelles dont on les affublait (LE BRETON, Les Pégriots, Paris, R. Laffont/Plon, 1973, p. 43).
) Resquilleur. Il y en a des tas comme ça sur la place qui essaient de se faire refiler des invitations : c'est ce que nous appelons des hirondelles (BEAUVOIR, Invitée, 1943, p. 75). Jules était un ancien contrôleur et possédait encore beaucoup d'amis dans les « boîtes à sel ». (...) et, en « hirondelle », assistait à toutes les répétitions (VIALAR, Rendez-vous, 1952, p. 71).
Vx. Hirondelles du pont d'Arcole. ,,Petits vagabonds qui (...) avaient imaginé d'élire domicile (...) dans les arches du pont d'Arcole`` (DELVAU 1883). Les statistiques donnent une moyenne de deux cent soixante enfants sans asile ramassés alors annuellement par les rondes de police (...) sous les arches des ponts. Un de ces nids, resté fameux, a produit « les hirondelles du pont d'Arcole » (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 693).
REM. 1. Hironde (queue d'), loc., technol. Synon. usuel queue d'aronde. Les montants étaient assemblés en queue d'hironde (PESQUIDOUX, Chez nous, 1923, p. 90). Plusieurs parties saillantes en forme de trapèze (...) s'engagent dans des entailles (...). La forme de trapèze rappelle la forme des queues d'hirondelles, d'où son nom de queue d'hironde, devenu par déformation queue d'aronde (VIAUX, Meuble Fr., 1962, p. 7). 2. Hirondeau, subst. masc. Petit de l'hirondelle. Dès qu'ils sont emplumés, les hirondeaux montrent leur grosse tête aplatie à l'entrée du nid (CUISIN 1969).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1546 hyrondelle (RABELAIS, Tiers Livre, chapitre 49, éd. M. A. Screech, p. 330). Empr. à l'a. prov. irondela « hirondelle », attesté au XIIe s. (RAYN.), dimin. de irunda « id. » (XIIe s., ibid.) qui remonte au lat. hirundo; hirondelle a supplanté apr. le XVIe s. l'a. fr. arondelle, v. aronde. Fréq. abs. littér. : 891. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 435, b) 2 151; XXe s. : a) 1 130, b) 731. Bbg. KEMNA 1901, pp. 60-61. - QUEM. DDL t. 19.

hirondelle [iʀɔ̃dɛl] n. f.
ÉTYM. 1546, hyrondelle; anc. provençal irondela, du lat. pop. hironda, class. hirundo; a remplacé l'anc. franç. arondelle, de aronde (même sens).
———
I
1 Oiseau migrateur (Passereaux), à queue fourchue, aux ailes fines et très longues (→ Efflanqué, cit. 1). || Hirondelle de cheminée, de fenêtre, dont le nid est fait de terre gâchée (→ Avant-toit, cit. 1). || Hirondelle de rivage. Mottereau. || Les lointains voyages (→ Apprendre, cit. 2), le vol rapide, le sifflement acéré (cit. 3) des hirondelles. || L'hirondelle, messagère du printemps. || Au départ des hirondelles (→ État, cit. 54). || Les hirondelles vivent en colonies (→ Conciliabule, cit. 2; emplir, cit. 14; escadrille, cit. 2). || L'hirondelle se nourrit d'insectes happés au vol. || Fiente (cit. 1) d'hirondelle. || Hirondelle qui se pose au sol (→ Frémissant, cit. 3), rase le sol avant l'orage (→ Calomnie, cit. 5; furtif, cit. 8). || Cri (cit. 28), chant des hirondelles. Gazouiller (cit. 1), trisser (→ Babillard, cit. 1; cœur, cit. 61).
Prov. (1605, in D. D. L.). Une hirondelle ne fait pas le printemps : un fait isolé, un seul exemple n'autorise pas de conclusion générale.
Cour. Oiseau de la famille des hirundinidés (hirondelle proprement dite, martinet, etc.).Vx. Hirondelle à queue carrée, engoulevent (cit.).
1 L'hirondelle ajouta (…) vous n'êtes pas en état
(…) De passer comme nous les déserts et les ondes,
Ni d'aller chercher d'autres mondes.
La Fontaine, Fables, I, 8.
2 (…) les hirondelles qui rasent la terre annoncent la pluie (…)
Voltaire, Dict. philosophique, Augure.
3 À Bischofsheim, où j'ai dîné, une jolie curieuse s'est présentée à mon grand couvert : une hirondelle, vraie Procné, à la poitrine rougeâtre, s'est venue percher à ma fenêtre ouverte, sur la barre de fer qui soutenait l'enseigne du Soleil d'Or; puis elle a ramagé le plus doucement du monde (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. VI, p. 127.
4 Les nids d'hirondelles, dont on voyait sortir les petites têtes noires et briller les yeux inquiets, étaient suspendus aux solives couvertes d'écorce qui formaient le toit.
Lamartine, Graziella, I, XIV.
5 Je partirai, je ne sais où, mais vers le sud, dès la première hirondelle (…)
Sainte-Beuve, in Billy, Sainte-Beuve, p. 305.
5.1 Des hirondelles passaient en poussant de petits cris, coupaient l'air au tranchant de leur vol, et rentraient vite dans leurs nids jaunes, sous les tuiles du larmier.
Flaubert, Mme Bovary, Folio, p. 156.
6 Un peuple d'hirondelles sans cesse tournoyaient autour de la maison; leurs nids d'argile s'abritaient sous le rebord des toits, dans l'embrasure des fenêtres, d'où l'on pouvait surveiller les couvées.
Gide, Si le grain ne meurt, I, III.
2 (Qualifié; désignant d'autres oiseaux). || Hirondelle des marais. Glaréole.(1611). || Hirondelle de mer : oiseau palmipède de la famille des laridés. Sterne.
7 Les hirondelles de mer fouettaient l'écume de leurs ailes blanches, seul oiseau qui ait son élément dans la tempête et qui crie de joie pendant les naufrages (…)
Lamartine, Graziella, I, XXIII.
tableau Noms d'oiseaux.
3 Loc. (1878). Nid d'hirondelle : nid de la salangane, qui constitue un mets très apprécié en Extrême-Orient. || Potage aux nids d'hirondelles.
Techn. || À queue d'hirondelle. Aronde.
———
II Fig.
1 (1553). Poisson volant. Exocet.
2 (1626). Vx. Petit bateau à vapeur rapide naviguant sur les rivières.
3 (1915, « gendarme »; hirondelle de la grève, 1837, Balzac). Pop. Agent cycliste (→ Vache à roulettes).
8 Si les hirondelles (gendarmes) ont oublié de te prendre à la la gare parce que l'ouvrage pressait ailleurs, il fallait te rendre tout de même à l'hôtel de ville de la pègre (la préfecture).
Louise Michel, la Misère, t. III, p. 607.
DÉR. Hirondeau.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • hirondelle — HIRONDELLE. s. f. Oiseau de passage qui revient ordinairement au printemps, & qui fait son nid dans les bastiments, dans les cheminées. Petite hirondelle, ou martinet. Grosse hirondelle. au retour des hirondelles. tirer aux hirondelles. Il y a… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • hirondelle — Hirondelle, Nom propre d oiseau, Hirundo, voyez Arondelle. Nid d hirondelle, Nidus hirundininus …   Thresor de la langue françoyse

  • hirondelle — HIRONDELLE: Ne jamais les appeler autrement que messagères du printemps. Comme on ignore d où elles viennent, dire qu elles arrivent «des bords lointains» (poétique) …   Dictionnaire des idées reçues

  • Hirondelle — Pour les articles homonymes, voir Hirondelle (homonymie). Hirondelles …   Wikipédia en Français

  • hirondelle — (i ron dè l ) s. f. 1°   Oiseau de passage qui paraît au printemps. •   Je m en vais passer l été en un pays [l Afrique] où les hirondelles passent l hiver, VOIT. Lett. 30. •   Une hirondelle en ses voyages Avait beaucoup appris, LA FONT. Fabl. I …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Hirondelle d'or — L Hirondelle d or L Hirondelle d or Come Drink with Me (大醉俠 dà zùi xiā) est un film hong kongais réalisé par King Hu, sorti en 1966. Il a marqué une date importante de l évolution du Wu Xia Pian (film de cape et d épée chinois). Sommaire 1… …   Wikipédia en Français

  • HIRONDELLE — s. f. Oiseau de passage, qui paraît ordinairement au printemps, qui fait son nid dans les cheminées, sous les combles, etc., et qu on ne voit plus en hiver. Petite hirondelle. Grosse hirondelle. Au retour des hirondelles. Tirer aux hirondelles.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • HIRONDELLE — n. f. Oiseau de passage, de l’ordre des Passereaux, qui paraît ordinairement au printemps, qui fait son nid dans les cheminées, sous les combles, etc., et qu’on ne voit plus en hiver. Au retour des hirondelles. Venir avec les hirondelles, Venir… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • hirondelle — nf. (oiseau qui fait son nid dans les étables à cause de la présence des mouches) ; martinet : arandala (Cordon, Villard Thônes), arandéla (Albiez V.), irandèla (Chambéry), irondala (Annecy.003b), irondéla (Bourget Huile, Leschaux.006, Montagny… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • hirondelle — n.f. Resquilleur (dans les cocktails, les théâtres, etc.) …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.